Il faut intensifier la lutte maintenant

PORTUGUÊS

Il faut intensifier la lutte maintenant

POUR UM GOUVERNEMENT DES TRAVAILLEURS

Sans patrons et sans putschistes !

• Pour la satisfaction des revendications du peuple exploité
• Pour la révocation de la « réforme du travail » et de toutes les attaques contre la classe des travailleurs
• Nationalisation du pétrole – Petrobras 100% à l’État sous le contrôle des travailleurs
• Plus de ressources pour la Santé, l’Éducation et l’Habitation
• Augmentation des salaires de 100%
• Reduction de la journée de travail à 35 heures par semaine, pour que tous puissent travailler •

Après plusieurs manœuvres, actes de coercion et tentatives de coup d’état, le résultat des élections de dimanche dernier a été la victoire du candidat des travailleurs et de leurs organisations de lutte. Cette victoire est le résultat d’une énorme révolte du peuple contre tout ce qui lui a été imposé les dernières années, d’abord le coup d’état qui a renversé la Présidente Dilma Rousseff (2016), ensuite la condamnation et l’arrestation illégales de Lula – tout cela pour imposer de lourdes attaques contre le peuple travailleur.

Lula a vaincu, malgré les sabotages des vautours déguisés en alliés, qui ont essayé d’empêcher une campagne de mobilisation et d’affrontement de la droite. La victoire de Lula est la victoire des militants de gauche, des organisations de lutte des exploités, des comités pro-Lula, qui se sont tous mobilisés contre le coup d’État, pour la libération de Lula, pour le mouvement « Dehors Bolsonaro » et pour la victoire de Lula dans ces élections.

La droite va ‘râler’ et, avant de céder le gouvernement, va essayer d’attaquer Lula et la gauche (comme c’était le cas avec Dilma, en 2014 et dans les années suivantes). Si l’opportunité se présente, la droite essayera de renverser le gouvernement ou de prendre le pouvoir, imposant la participation au gouvernement de gens de droite qui sont les ennemis des revendications des travailleurs, défenseurs des intérêts des propriétaires des banques et autres requins capitalistes qui aimeraient bien que rien ne bouge.

Les travailleurs urbains et ruraux avec leurs organisations de lutte, telles que la CUT, les syndicats, les partis de gauche, les organisations populaires et d’étudiants, doivent se mobiliser pour garantir la victoire et empêcher toute tentative de coup d’État, descendant dans les rues et arrêtant le pays, si nécessaire.

Plus que jamais, il faut unifier la gauche dans la lutte pour faire face, dans les rues et partout, aux manigances de la droite bolsonariste et des autres secteurs putschistes, ainsi que pour lutter pour que le nouveau gouvernement de Lula soit un gouvernement des travailleurs des villes et de la campagne, sans des Judas traitres (comme c’est arrivé dans le passé), avec la présence de représentants des luttes menées par la classe ouvrière et de tout le peuple exploité, des alliés fidèles de Lula et défenseurs des intérêts de la majorité de la population contre les sangsues capitalistes.

Pour organiser cette lutte, la Central Única dos Trabalhadores (CUT – Centrale unique des travailleurs) et les grandes organisations de lutte doivent convoquer un Congrès National des Travailleurs Ruraux et Urbains, avec des milliers de représentants élus par des assemblées de base, pour approuver un programme et un plan de luttes pour l’étape suivante, qui sera une dispute féroce entre ceux qui ont assuré la victoire de Lula, et veulent changer le pays, et toute la droite, qui va essayer de saboter et de préparer un nouveau coup contre Lula et le peuple brésilien. Des propositions dans ce sens doivent être approuvées dans les syndicats et dans les organisations populaires.

Pas de temps à perdre, c’est l’heure de retrousser les manches et de se mettre à l’œuvre !
AVEC LULA, POUR UN GOUVERNEMENT DES TRAVAILLEURS !

in: CAUSA OPERÁRIA BOLETIM CORRENTE SINDICAL NACIONAL
BOLETIM CAUSA OPERÁRIA Nº 59, 28 octobre 2022

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *